Solutions 2017-05-09T23:07:07+00:00

Comprendre l’alopécie androgénétique

L’alopécie androgénétique est responsable en grande partie de la perte de cheveux chez les hommes et les femmes. Bien qu’il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens perdent leurs cheveux , dans la plupart des cas plus la perte de cheveux peut être attribuée à l’hérédité .
Les individus souffrant de calvitie héritent de follicules pileux avec une sensibilité génétique à la dihydrotestostérone (DHT).
La Dihydrotestostérone (DHT), un dérivé de la testostérone, l’hormone mâle, est l’ennemi des follicules pileux sur le cuir chevelu. Il a pour effet de causer la mort prématurée des follicules.
La testostérone se transforme en DHT sous l’action de l’enzyme Type II 5 -alpha-réductase, qui est présente dans les glandes sébacées des follicules pileux. Les scientifiques croient maintenant que ce n’est pas la quantité de testostérone qui crée le problème, mais la sensibilité des récepteurs de la DHT au niveau des follicules du cuir chevelu. Sous l’effet de la DHT les follicules pileux se miniaturisent, ce qui rend impossible la survie des cheveux sains.

DHT greffe de cheveux

Le processus hormonal de conversion de la testostérone en DHT qui nuit aux follicules pileux, intervient aussi bien chez l’homme que chez la femme. Dans des conditions normales, le taux de testostérone est beaucoup moins élevé chez la femme mais même en très faible quantité, le phénomène de conversion subsiste et peut entraîner une perte de cheveux. Et plus le niveau de testostérone est élevé, plus l’action de la DHT est susceptible d’être importante.
Puisque le fonctionnement hormonal réside dans un équilibre délicat, le taux d’androgène n’a pas besoin d’augmenter considérablement chez l’homme pour déclencher un problème. Chez la femme, l’abaissement même léger du taux d’hormones femelles donne un avantage aux androgènes, comme la DHT. Un déséquilibre hormonal peut causer des problèmes de santé, y compris la perte de cheveux .

La croissance et le cycle des cheveux

Les cheveux poussent d’environ 0,3 à 0,4 mm / jour, soit environ 13 à 15cms par an. Contrairement à d’autres mammifères, la croissance de cheveux humains est aléatoire et non saisonnière ou cyclique. Dans une vie chaque follicule pileux engendre 15 cheveux environ et subit une vingtaine de cycles. À un moment donné, un nombre aléatoire de cheveux se retrouve dans l’une des trois phases du cycle pilaire.

cycle-cheveux

1. La phase anagène
La phase Anagène est la phase de croissance du cheveu. Sous l’effet de la division intense des cellules de la racine, un nouveau cheveu se forme.
Au cours de cette phase, le cheveu pousse d’environ 1 cm tous les 28 jours. Les cheveux reste dans cette phase active de croissance pendant deux à six ans. En temps normal, 85% de notre chevelure est à ce stade d’évolution.
2. La phase catagène
La phase catagène est une phase de transition ou de dégradation. Cette phase dure environ deux à trois semaines. Il y a un arrêt de la croissance et la gaine épithéliale externe rétrécit et se fixe à la racine des cheveux. Environ 3 % des cheveux se trouvent en même temps à ce stade de fin de production pendant lequel le follicule rétrécit sensiblement.
3. La phase télogène
C’est la phase de repos : le cheveu ne pousse pas mais il reste attaché à son follicule tandis que son bulbe est au fond de l’épiderme, en dormance. À la fin de cette période de 6 à 7 mois, l’ancien cheveu tombe sous la poussée d’un nouveau qui subsistera à son tour plusieurs années. Environ 12 % de la chevelure est en repos. Un individu perd environ 25 à 100 cheveux télogène chaque jour.

Solutions pour l’homme

Solution Conseillée pour le traitement de la calvitie.

Que le but de l’intervention soit d’améliorer une ligne frontale, la densité de la chevelure ou restaurer des zones complètes du cuir chevelu, la technique FUE manuelle est parfaitement adaptée. C’est une technique douce, indolore et qui ne nécessite aucune incision. Elle apporte des résultats aussi étonnants que subtils. Les cheveux sont injectés dans le cuir chevelu en respectant des critères très précis.

En savoir plus sur la technique FUE manuelle cliquez ici

La calvitie

La calvitie touche à peu près 6 hommes sur 10 à un moment de leur vie. Les origines de l’alopécie androgénétique sont majoritairement héréditaires mais il est démontré que des facteurs environnementaux peuvent révéler ou amplifier la chute des cheveux.
L’alopécie androgénétique qui se traduit par un recul progressif de la ligne frontale et un affaiblissement de la densité de la chevelure sur le dessus du crâne, suit des schémas caractériques qui sont classifiés par l’échelle de Norwood-Hamilton (une échelle moderne plus complète a vu le jour en 2004 la classification BASP).

La classification de Norwood Hamilton

homme_cheveux_schema

Stade 1 : apparition des golfes temporaux.
Stade 2 : recul des golfes temporaux avec éclaircissement et disparition de la pointe frontale.
Stade 3 : creusement plus profond des golfes temporaux et frontaux, éclaircissement des cheveux au sommet du crâne.
Stade 4 : creusement symétrique important, alopécie en développement au niveau de la tonsure.
Stade 5 : type IV + confluence de la zone antérieure et postérieure.
Stade 6 : perte de cheveux qui s’étend derrière la tonsure.
Stade 7 : alopécie hippocratique où il reste un couronne basse de cheveux sur les tempes et la nuque.

La greffe de barbe

Aujourd’hui de plus en plus d’hommes portent la barbe et la moustache. Mais bien souvent la densité naturelle de la barbe n’est pas assez fournie, et des zones clairsemées voire vides apparaissent en laissant pousser la barbe. Cela peut être inesthétique. C’est pourquoi de plus en plus d’hommes ont recours à la greffe de barbe.

Elle est idéale pour améliorer la densité, recouvrir des zones vides, camoufler des cicatrices et harmoniser les traits du bas du visage. Elle permet aussi de changer de style ou d’adapter un style plus moderne.

La technique de FUE Manuelle est tout à fait appropriée, car elle ne laisse aucune cicatrice, et l’implanteur de Choi permet de contrôler l’angle, la direction et la profondeur des follicules.

La greffe de barbe requiert une sélection préalable des follicules, car la barbe est constituée quasiment exclusivement de follicules à un poil. Ces follicules sont en général plus épais que les cheveux. Par conséquent, le docteur doit extraire une majorité de follicules à cheveux uniques. Il devra donc extraire dans différentes zones du cuir chevelu, à l’arrière de la tête, mais également sur les côtés du crâne.

Pour s’assurer que la barbe paraisse naturel, le docteur doit injecter les follicules avec un angle adéquat et respecter le sens d’orientation existant. Il doit donc observer attentivement l’implantation naturel du patient et la reproduire fidèlement pour assurer un résultat naturel.

Greffe Barbe

Les nouveaux follicules implantés se développeront comme les poils de barbe. Une fois repoussés ils auront le même aspect et pourront être taillés, rasés, entretenus. Ils s’intègreront harmonieusement dans la barbe si bien qu’il sera difficile de les distinguer des autres poils de barbe. Comme pour la greffe de cheveux, les follicules implantés sont permanents.

Solutions pour la femme

La calvitie

Très longtemps considérée comme une pathologie masculine, l’alopécie androgénétique touche également les femmes. On estime qu’une femme sur 5 en souffre au cours de sa vie.
Toutefois l’alopécie se développe en suivant des schémas de perte différents de ceux de l’homme. Ces stades de l’alopécie androgénétique de femme sont classifiés par l’échelle de Ludwig.

La classification de Ludwig.

L’alopécie se manifeste par une raréfaction diffuse avec atteinte élective du sommet du crâne. La classification de la sévérité est décrite dans la classification de Ludwig.

Stade 1 : Alopécie modérée du vertex, à grand axe antéro-postérieur avec un élargissement de la raie. Il y a un respect de la ligne frontale antérieure sur 2 à 3 cm.
Stade 2 : La chute des cheveux est franche sur le sommet du crâne mais la ligne frontale antérieure mesure toujours plus de 3 cm.
Stade 3 : la perte des cheveux du vertex est quasi-totale mais il persiste une ligne frontale minime

Solution Conseillée pour le traitement de la calvitie.

Que le but de l’intervention soit d’améliorer la densité au niveau de la raie de coiffure, la densité de la chevelure ou restaurer des zones complètes du cuir chevelu, la technique FUE manuelle est parfaitement adaptée.
C’est une technique douce, indolore et qui ne nécessite aucune incision. Elle apporte des résultats aussi étonnants que subtils.
Les cheveux sont injectés dans le cuir chevelu en respectant des critères très précis.
En savoir plus sur la technique FUE manuelle cliquez ici

Ne repartez pas les mains vides...
Téléchargez nos 5 conseils pour stopper votre calvitie, c'est gratuit et ça va vous faire du bien ;-)